Histoire de la R5 et astuces pour trouver des pièces détachées

Entrée sur le marché depuis 50 ans, la Renault 5 (R5) a été sans doute le joyau de plusieurs générations de conducteurs. Le projet Renaulution vise le retour de la R5 en format électrique et il serait judicieux de penser à redonner vie à votre ancien modèle garé depuis des années. Si vous êtes un amoureux de la marque Renault, voici l’histoire du modèle R5 et les solutions pour dénicher ses pièces détachées.

La Renault 5 : quelle est son histoire ?

Lancée depuis 1972, la performante voiture se distingue nettement de ses concurrents avec son design et ses caractéristiques techniques très intéressantes. Elle séduit rapidement les ménages et devient la préférence dans les années 70-80. Son franc succès est majoritairement favorisé par la segmentation du marché automatique en 1970. À la faveur de cette réussite, il devint facile de s’approprier des pièces pour une super 5, et ce, jusqu’à nos jours.

À l’époque, le marché n’enregistrait que trois types de voitures R5 : les petits modèles, les moyens et les gros. Si les trois modèles de véhicules étaient robustes et performants, seuls les grands modèles garantissaient l’élégance et le confort exigés par la majorité des utilisateurs.

Le Directeur Général de Renault l’a ainsi bien compris et propose une nouvelle petite voiture pour une meilleure satisfaction de tous. Il met donc en place le projet 122 en 1968, l’objectif étant de fabriquer une voiture offrant une solidité semblable à la Renault 4 avec un gain de vitesse et d’élégance. La R5 est le fruit final de ce projet et propose un moteur révolutionnaire, un capot court et de larges vitres. Les 5 modèles vendus confirment la qualité et les prouesses esthétiques et techniques des participants du projet.

Quelles solutions pour trouver les pièces détachées de la R5 ?

À l’instar de tous les autres véhicules, il existe plusieurs catégories de pièces détachées pour la R5 : les pièces de performances, les accessoires tuning et racing ou les pièces de la carrosserie. Toutefois, pour peaufiner le choix de vos pièces détachées, vous devez connaître avec précision le modèle de Renault 5 dont vous disposez. Au fil des années, de nombreuses marques se sont lancées dans la fabrication des pièces détachées pour couvrir la forte demande des utilisateurs.

Vous pouvez donc vous rendre sur Internet pour consulter les catalogues des sites spécialisés en la matière. Par ailleurs, il existe de multiples plateformes et boutiques spécialisées dans la distribution des pièces. Des équipements neufs aux accessoires d’occasion, profitez d’un large panel de choix adapté à tous les budgets. En lieu et place d’Internet, vous pouvez vous rendre chez tout vendeur physique ou dans un point de vente Renault. Ainsi, vous bénéficierez des conseils d’un spécialiste pour éviter toutes surprises désagréables. C’est l’opportunité également de toucher les pièces détachées disponibles et vous assurer de leur qualité.

Quelles sont les caractéristiques de la future Renault 5 ?

Depuis sa création, la R5 s’est continuellement améliorée et diversifiée pour répondre aux besoins des consommateurs les plus exigeants. S’offrir ce véhicule permet de profiter de plusieurs avantages sur le plan technique ou esthétique.

Des dimensions moyennes et un look captivant

La Renault Prototype précède la future R5 électrique et affiche des lignes inspirées de l’ancienne citadine au Losange. Si le dessin du concept est un hommage, il apporte aussi sa touche de modernité. La face avant arbore des phares carrés, un logo Vasarely revisité ou encore une poupe composée de feux verticaux. Le losange avant apparaît plus imposant alors que les boucliers affichant la marque « Renault » et les feux arrière sont reliés par un bandeau lumineux. Le chiffre « 5 » inscrit sur les antibrouillards matérialise la dénomination de l’automobile.

La motorisation et l’équipement du futur modèle R5 électrique

La R5 Prototype est une voiture 100 % électrique qui succèdera avec brio à une Zoé vieillissante. Bâtie de l’architecture CMF-B/EV, la bagnole pourra intégrer une batterie pouvant atteindre au moins 300 km d’autonomie.

Le prototype à la présentation dispose d’un affichage tête haute bien grand qui pourra convenir aux finitions haut de gamme de l’auto. Il est possible de bénéficier de la climatisation automatique, des vitres électriques, de l’aide au stationnement arrière ou de la caméra de recul. Les aides à la lecture des panneaux de signalisation, au maintien de la voie et au freinage d’urgence seront bien présentes. L’historique petite Renault renaît ainsi de ses cendres et réintègrera l’univers des voitures luxueuses avec une motorisation électrique et un style rétro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.